LES ACTUALITÉS WWIRE

03/08/2020

Covid-19 : Le danger supplémentaire pour les femmes

 

Chères amies de Wwire, je ne parle pas ici d’un risque accru d’être directement atteintes par le virus ; on sait, au contraire, que les hommes seraient (sous réserve) plus touchés que les femmes.

Mon alerte concerne ce long et difficile combat pour la parité professionnelle. Nous progressons peu à peu, certes, mais nous sommes encore si loin d’une réelle égalité !

Quand un gouvernement montre vertueusement qu’il est composé par moitié d’hommes et de femmes, encore faut-il regarder si ces dernières ont autant de portefeuilles régaliens. Et même au niveau des secrétariats d’État, quels sont leurs budgets et leurs réels pouvoirs décisionnaires.

 

Pour revenir à nos métiers, soyons sur nos gardes : j’imagine trop bien, devant une protestation de poste confié à un homme alors qu’une candidate était tout aussi excellente, la réponse : « Actuellement, on a vraiment d’autres chats à fouetter (comme vous dites en français). La pandémie a démoli l’économie, repassez plus tard chère petite madame. »

Là, devinez qui j’ai envie de fouetter !!!

 

Il ne faudrait pas que ce coronavirus serve de bonne excuse – comme des syndicats d’ailleurs, sur un plan différent, le craignent pour justifier des reculs sociaux.

Je pense sincèrement, et en trente années j’ai vu passer plusieurs crises graves même si elles n’étaient pas sanitaires, que nous devons plus que jamais nous montrer vigilantes et nous entraider.

Jamais un réseau de femmes n’a été aussi important pour nous défendre et nous soutenir ! Jamais vous n’avez eu autant besoin (Covid-19, remaniement profond des méthodes de travail…) de l’appui d’une communauté internationale dans nos métiers de l’immobilier.

Ne relâchons surtout pas nos ambitions, nos actions. Sachons convaincre et nous imposer. Repensez à l’importance du personal branding dont je vous ai souligné le rôle essentiel pour exister professionnellement !

Il n’existe aucune « bonne excuse » pour freiner l’ascension vers une réelle parité dans nos métiers. Les femmes qui y atteignent des postes à haute responsabilité démontrent parfaitement leurs compétences. Pourtant, elles sont encore trop peu nombreuses !

 

Donc, pour conclure : demeurons vigilantes et combatives. Continuons à montrer que nous avons du talent et que parité, tout comme égalité des salaires, sont des buts absolument normaux.

 

Ma façon de vous aider, ce sont mes 45 000 contacts, dont 40 000 femmes. C’est mon réseau international fort de huit années de développement.

Et je suis toujours personnellement joignable pour un conseil, une aide, une adresse utile.

Janicka Bassis

CEO & Fondatrice de

World Women In Real Estate

+33760352001 &  janicka@wwire.eu

LES PARTENAIRES WWIRE