événement à venir

S’INSCRIRE Offre réservée aux membres,

Charlotte Journo-Baur : « J’ai transformé ma grand-mère en chatbot ! »

 

Voici une jeune dirigeante – tout juste trentenaire –  fonceuse, passionnée, et de plus dotée d’humour et d’allant.

 

CE0 et fondatrice de Wishibam, Charlotte Journo-Baur est tombée dans la marmite toute petite. Petite-fille de commerçants de détail, elle le reconnaît volontiers : Le business, c’est ma passion, c’est naturel chez moi.

Diplômée de l’École de management de Lyon, elle reprend début 2015 une société ayant créé une application qui reconnait et commande les produits vus dans les magazines , un concept permettant aux clients de retrouver un vêtement à partir d’une photo – mais déchante vite : les chiffres réels sont infiniment moins « vitaminés » qu’annoncé, la technologie de reconnaissance d’image n’est pas exclusive…

Passage difficile, cependant être entrepreneur, c’est tenir quand ça se complique, changer, innover, inventer mais surtout beaucoup travailler.

Elle rebondit donc rapidement et transforme l’entreprise, la rebaptisant Wishibam.

– Le concept : développer des marketplaces responsables et citoyennes, permettant aux commerçants d’une ville de vendre leurs articles sur une même boutique en ligne, en vue de doper la fréquentation physique des magasins.

– Le credo : la solution Saas* réconcilie commerce physique et e-commerce.

– Le constat : une idée de génie, « remettre l’humain » au cœur de l’e-commerce des produits mode et beauté avec une équipe de stylistes vouée au conseil auprès des acheteurs.

Où l’on retrouve la grand-mère de Charlotte… Ma grand-mère Simone m’a tout appris. Sa petite-fille a su adapter les cinq « recettes » du magasin de lingerie au marketing Web**.

 

Le reconfinement rend cette technologie plus précieuse encore pour les commerçants ayant dû fermer à nouveau : Charlotte Journo-Baur parlait au premier confinement de lutte contre un commerce Amazonisé, c’est on ne peut plus d’actualité…

 

Wishibam aujourd’hui , la première entreprise à avoir digitalisé automatiquement un centre-ville (celui d’Angers) ou la première solution de réconciliation des stocks physiques et en ligne qui fonctionne sur un centre commercial .

 

Quant à la place des femmes dans la Tech, citons l’un des ses articles sur Linkedin :

La Tech n’attire pas les femmes, ou du moins plus. Et dire que le code a été inventé par une femme ! Ada Lovelace, à la fin du XIXe siècle. La part des femmes ne cesse de décliner parce qu’il n’y aurait pas assez de modèles, de figures féminines qui inspirent les nouvelles générations. Imaginez-vous qu’il y a 30 ans, les femmes représentaient 30 % des postes d’informaticiens. Aujourd’hui, elles ne sont plus que 15 %. Il faut faire revenir les femmes, nous avons notre place !***

 

Venez assister à la Business Master Class World Women In Real Estate de Charlotte Journo-Baur et tout apprendre sur sa réussite et le parcours qu’elle a du entreprendre pour y arriver . 

 

* Software as a Service, ou logiciel en tant que service.

** https://www.youtube.com/watch?v=S4SpcqVesS4

*** https://www.linkedin.com/pulse/pourquoi-jai-choisi-de-devenir-entrepreneure-dans-la-tech-charlotte/

webconference

ÉVÉNEMENTS À VENIR

découvrir nos partenaires WWIRE